Le geste « des terres et des ailes » du mois : maintenez les ronciers

Dans le cadre du programme www.desterresetdesailes.fr, nous vous proposons tous les mois de découvrir un geste permettant de concilier agriculture durable et préservation de la biodiversité. Ce mois-ci : l’intérêt des ronciers dans la haie.
Pour accueillir petits et grands auxiliaires de culture, la mise en place de buissons ronciers est relativement simple et sollicite quasi aucun entretien. Au premier abord les ronces peuvent paraître piquantes, pas très esthétiques et encombrantes, mais détrompez-vous. Si nous pouvons avoir ce regard là, de nombreuses espèces y portent un intérêt fort, pouvant être considéré comme refuge ou garde-manger.
Certaines y construiront leur nid à l’abri des prédateurs grâce aux redoutables épines de la ronce, d’autres y trouveront une réserve de nourriture inépuisable. Les ronces qui composent ces masses buissonnantes proposent aux beaux jours des fleurs et fruits qui attirent bon nombre d’insectes pollinisateurs et animaux frugivores. Leur présence fera venir des prédateurs et contribuera à l’équilibre naturel des écosystèmes. L’installation de buissons de ronces de quelques mètres carrés peut suffire. Sur différents points géographiques de votre votre domaine agricole, ces buissons contribuent à maintenir ou faire venir des auxiliaires qui permettront de lutter naturellement contre d’éventuels ravageurs. Ainsi pies-grièches, fauvettes, merles et autres oiseaux seront attirés par la présence de ces caches épineuses. Cela profite aussi aux mammifères et reptiles qui selon leurs tailles et celle du buisson y trouveront un gîte de choix.
On retrouve en France une centaine d’espèces de ronces (Rubus).  Si vous avez la chance de posséder un buisson de ronce, il est conseillé de le laisser se développer. Dans le cas contraire, le bouturage est relativement facile avec ces végétaux. Présent naturellement dans notre région il n’y a aucun entretien à envisager si ce n’est selon l’espace disponible de le contenir selon vos pratiques.
Quelques espèces que vous favoriserez : Fauvette mélanocéphale Pie-griéche méridionale, écorcheur et à tête rousse, Rougequeue à front blanc, Grive musicienne, Hérison d’Europe, Amaryllis (papilllon)...
+ d'infos sur ce programme : victor.bechereau.lpo@gmail.com
Partager
Share

Les commentaires sont clos.