Un bilan prometteur pour nos activités d’éducation à l’environnement

Bilan 2018 du pôle EEDD de la LPO Hérault

8179 personnes ont été sensibilisées en 2018 à l’occasion de 360 animations sur 69 communes situées sur l’ensemble du département.

17 projets pédagogiques ont été proposés par une trentaine d'animateurs dont 9 salariés. Plus de 30% des actions ont ainsi été proposées par des bénévoles ou avec la participation de bénévoles.

La LPO Hérault s’impliquant dans la dynamique nationale « Sortir », plus de 80% de ces projets se sont déroulés pour tout ou partie en extérieur.

Les animations ont été proposées pour 28% aux jeunes et 70% au grand public. 2% des actions ont ciblé les professionnels dans le cadre de notre offre de formation et moins de 1% spécifiquement des personnes en situation de handicap.

Chez les jeunes, nos actions ont permis de sensibiliser les élèves d’école primaire (12% d’école maternelle et 59% d’école élémentaire), les jeunes hors temps scolaire (12 %), collégiens (9%) et lycéens (8%).

Si la plupart des interventions étaient ponctuelles (à la journée ou demi-journée), dans la mesure du possible nous proposions des projets longs (3 à 5 séances) et co-construits avec les éducateurs. Plusieurs projets menés auprès du public collégien ont pu être réalisés grâce aux Actions Éducatives Territorialisées du Conseil Départemental de l’Hérault.

Les actions auprès des jeunes hors temps scolaires ont été proposées à un public local mais également à des jeunes en séjours (classes vertes et bleues) venant de toute la France grâce à un partenariat avec les centres de vacances du Lazaret (Sète) et Taurus (Mèze).

Nos interventions avaient pour thème principal pour 35% d’entre elles la faune, 23% de manière plus large la biodiversité, 13% les milieux naturels (garrigues, zones humides, mer et littoral, forêt,…), les causes et impacts du changement climatique (1%), les déchets (1%), le Développement Durable (1%) et pour moins de 1% les énergies, le patrimoine, les paysages, les risques naturels, l'agriculture...

Afin de sensibiliser un plus large public, les animateurs se sont orientés vers un public non captif (19% des interventions). L’association a ainsi proposé près de 56stands (Fête de la tomate à Clapiers, Festatrail du Pic St Loup, British Birdwatching Fair en Angleterre, fêtes et foires des associations de plusieurs villages…) ou au sein de magasins (Truffaut, Botanic, Biocoop).

Elle a participé à des dispositifs pédagogiques innovants (Refuges LPO, Faune Sauvage en détresse avec le soutien du Conseil Départemental de l’Hérault, la DREAL et Région Occitanie, Gypconnect avec la LPO France, Dispositif Sensibilisation littoral avec le GRAINE Occitanie, Hérault Nature avec COOPERE34, camp de migration avec le Parc Naturel Régional du Haut Languedoc,…).

Des partenariats privilégiés ont été poursuivis avec les associations membres du réseau du CPIE du Bassin de Thau (44% des actions du pôle avec les projets Classes de Thau, BabaThau, Écotourisme, Ecogestes Méditerranée...), la Communauté de Communes de la Vallée de l’Hérault (Programme de Valorisation de la Biodiversité et d’Éducation à l’Environnement).

Des actions spécifiques vers les publics dits « empêchés » ont à nouveau été mis en place cette année afin de répondre aux orientations du projet associatif de la LPO Hérault 2015-2020.

La LPO Hérault a continué l’aménagement de son espace pédagogique attenant au Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage sur la commune de Villeveyrac.
6% des actions se sont ainsi déroulées sur ce site de 3500m² avec une exposition en permanence, accueil avec caméras, potager pédagogique, sentier d’interprétation panneauté et numérique.

En 2018, 23 nouveaux établissements à but pédagogique ont reçu l’agrément « Refuge LPO établissement » dans l’Hérault (143 au total dont 77 encore sous convention). Les équipes pédagogiques ont ainsi été formées à l’utilisation du dossier pédagogique du programme afin de sensibiliser leurs publics à la biodiversité de proximité.

16 % des actions réalisées dans le cadre d’évènements nationaux ou internationaux : fête de la nature, du vélo et de la science,  nuit internationale de la chauve-souris et nuit de la chouette, journées européennes du patrimoine, fréquence grenouille, Eurobirdwatch, journées internationale de sensibilisation aux vautours, des zones humides et des forêts, journées mondiales des oiseaux migrateurs, de la mer, du climat, de la vie sauvage et de l’environnement, semaine des alternatives aux pesticides, etc.

Des actions de valorisation des sites N2000 du Minervois (avec le PNR-HL), des Gorges de l'Hérault, de la Montagne de la Mourre et Causses d'Aumelas (avec la CCVH) et de la plaine de Villeveyrac-Montagnac et de Thau (avec le SMBT) ont également été proposées.

Les trois Groupes Locaux de la LPO Hérault ont pris part à ces actions en proposant mensuellement des conférences naturalistes à Bédarieux, Montpellier et Béziers.

Le groupe jeunes naturalistes a également proposé tout au long de l'année des sorties thématiques et séjours aux adhérents de 18 à 35 ans.

Des inventaires participatifs ont pu être relayés localement : Atlas de la Biodiversité Communale (Cazouls d'Hérault), Observatoire des Oiseaux des jardins,...

Partager
Share

Les commentaires sont clos.