Comptages Wetlands 2016

Lancée en 1967, l'opération Wetlands International mobilise chaque année au mois de janvier des milliers d'ornithologues amateurs ou professionnels qui arpentent l'ensemble des zones humides d'Europe (baies, estuaires, zones humides littorales, plaines alluviales, fleuves, plans d'eau, marais, deltas et carrières en eau). Cette enquête de science citoyenne coordonnée par la LPO est la plus ancienne qui existe en France ! Et pour cause, il s'agit cette année de la 50ème campagne du genre !

Ce sont près de 3 millions d'oiseaux d'eau qui ont été dénombrés ces dernières années grâce à la mobilisation croissante des participants.

Ces comptages nous ont permis de constater une progression sensible des populations dénombrées jusqu'en 2010 à la faveur de la création d'espaces protégés en zones humides, puis d’observer une stagnation de ces effectifs ces dernières années. En cause :

Les hivers doux qui favorisent l’hivernage des canards et limicoles qui séjournent maintenant plus au nord, car ils y trouvent des conditions plus clémentes.
Un déclin marqué de quelques espèces de notre avifaune hivernante. Notamment les canards marins (Macreuses, Fuligule milouinan, eider), le Fuligule milouin, en liste rouge mondiale, ainsi que les limicoles en mauvais état de conservation : Barge à queue noire, Courlis cendré, Combattant varié et les plongeons.
En plus d'estimer la taille des populations de chaque espèce d'oiseaux d'eau au niveau international, national et régional, les données collectées fournissent des informations sur l'importance relative des sites d'hivernage. Elles sont donc essentielles à l'identification des sites prioritaires pour la conservation, notamment par l'application des critères dits de « Ramsar » qui contribuent à identifier les Zones Importantes pour la Conservation des Oiseaux (ZICO).

Dans l'Union Européenne, ces zones ont vocation à être désignées en Zones de Protection Spéciales (ZPS) au titre de la Directive Oiseaux de 1979, et gérées de manière adéquate pour permettre le maintien des populations d'oiseaux qui ont justifié leur classement.

Les données de comptages contribuent donc à l'inventaire du réseau des sites ornithologiques majeurs à protéger en priorité.

Dans l'Hérault, la LPO Hérault participe à ces suivis sur les secteurs de Thau, Capestang et Salagou avec des comptages mensuels en période hivernale.

Les 16 et 17 janvier 2016, dates des comptages internationaux, l'association a mobilisé ses bénévoles et a ouvert une partie du comptage au grand public sur le nord de l'étang de Thau afin de présenter ce programme et de former de nouveaux observateurs.
Lors de la sortie du samedi, malgré le vent fort, les participants ont fait l'inventaire de plus de 20 espèces d'oiseaux d'eau sur les communes de Mèze et Marseillan.
Parmi celles-ci, notons la Grue cendrée, le Grand gravelot, la Sterne Caugek, la Mouette mélanocéphale, les Grèbbes à cou noir, huppé et castagneux, le Flamant rose, le Chevalier guignette,...

Partager

Les commentaires sont clos.