Plus que 10 couples de Pies-grièches à poitrine rose en France

Jadis présente sur la majeure partie du territoire français, la Pie-grièche à poitrine rose (Lanius minor) est aujourd'hui l'espèce de passereaux la plus en danger de France et ne se reproduit plus qu'en Languedoc-Roussillon. Afin de comprendre et de stopper la disparition de cette population, la LPO Hérault mène des actions de conservation de l'espèce dans le cadre d’un Plan National d’Action (PNA) en faveur des Pies-grièches (coordonné par l'union d'associations naturalistes Meridionalis en LR).

Ces actions ont été menées en majorité sur les départements de l’Hérault et à la limite de l’Aude, derniers départements français à accueillir la reproduction de la Pie-grièche à poitrine rose et de façon plus ponctuelle sur le département du Gard.

 

En 2015, seulement 9 couples ont été recensés dans l’Hérault et un seul dans l'Aude. Avec un total de 19 jeunes à l’envol. Ces résultats font de 2015 la pire année pour la reproduction de l’espèce en France depuis le début des suivis en 1995.

Graphique PGPR
Evolution des effectifs de PGPR sur 20 ans de suivi

En plus du suivi de l'espèce et de sa reproduction, un travail sur les habitats de au sein du domaine vital de l'espèce ainsi qu’une analyse des arbres supports sont menées  chaque année afin d’identifier les causes de la diminution des effectifs de l’espèce. Ces études ont démontré que des milieux favorables à l'espèce sont toujours présents au sein des secteurs historiques de présence de l'espèce et n’expliquent donc pas à eux seuls la disparition de l'espèce. D’autres pistes doivent donc être étudiées pour expliquer cette disparition comme le changement climatique, l’étude des sites d’hivernages ou des trajets de migrations.

Les premiers oiseaux sont arrivés d'Afrique au début du mois de mai, les couples seront suivis comme chaque année avec attention par les équipes de la LPO Hérault.

Partager

Les commentaires sont clos.