Une nouvelle année de suivis bénévoles des pies-grièches

La LPO Hérault s'investit dans le Plan National d'Actions en faveur des pies-grièches. Ces passereaux de taille moyenne se caractérisent surtout par un bec crochu qui leur donne un aspect de rapace en miniature. Une autre particularité est le « masque de Zorro », un bandeau qui s’étend depuis la base du bec à travers les yeux, parfois, il se prolonge plus ou moins nettement sur le front.
Il existe 26 espèces de pies-grièches dont 5 qui nichent en France :
La Pie-grièche écorcheur Lanius collurio
La pie-grièche à tête rousse Lanius senator
La pie grièche grise Lanius exubitor
La pie-grièche méridionale Lanius meridionalis
La pie grièche à poitrine rose Lanius minor

 

 

 

Fort bien répandu en Afrique et en Asie, elle n’est absente qu’aux plus hautes latitudes ainsi qu’en Amérique du Sud et en Australie. Lanius, en latin, signifie boucher. Ce nom scientifique est une allusion directe aux mœurs alimentaires de ces oiseaux. En effet, à des degrés divers selon l’espèce, certaines des proies capturées, insectes ou petits vertébrés, sont empalées (par exemple sur des épines de prunellier) ou encastrées entre de petites branches. Ce comportement étonnant  leur permet de constituer un véritable « garde-manger »  lorsque les conditions météorologiques sont mauvaises ou lorsque les insectes, peu actifs, sont difficiles à repérer. De plus, cela leur permet de « travailler » des proies relativement volumineuses comme des micro-vertébrés. En effet, les pies-grièches ne peuvent pas maintenir sous leurs pattes les grosses captures comme le ferait un rapace. Le fait de les fixer sur un support leur permet de les dépecer plus facilement.
 
En période de nidification, toutes les pies-grièches tendent à se regrouper en agrégats. Elles sont  monogames et chaque couple défend un territoire dont la taille varie en fonction de l’espèce, mais également en fonction de la qualité de l’habitat. Les nids sont construits dans des arbres ou des buissons, chaque espèce ayant ses préférences.
Un Plan National d’Actions s’établissant sur 4 ans a été mis en place en 2014 afin de préserver les pies-grièches. Ce PNA concerne 4 des 5 espèces de pies-grièches qui nichent en France : Pies-grièches grise, méridionale, à tête rousse et à poitrine rose.
Dans ce cadre, la LPO Hérault recherche des bénévoles souhaitant s'investir dans la prospection et le suivi de la Pie-grièche méridionale et de la Pie-grièche à tête rousse dans le département avec une prospection de un ou plusieurs carrés de 2km de côté deux fois par an au printemps (à définir selon l’espèce)  avec 8 points d'observation/écoute de 15 min chacun :
- reconnaissance à vue et au chant des espèces ciblées
- il est nécessaire de posséder une bonne connaissance de l’avifaune présente dans la région
- il est demandé d’être en bonne condition physique, prévoir d'être sur le terrain 1h après le lever du jour pour certains suivis
- jumelles, éventuellement longue vue nécessaire
- moyen de locomotion (voiture) indispensable
Si vous souhaitez participer à cette mission de bénévolat, vous pouvez contacter Louise Jullien par mail : louisejullien.lpo34@gmail.com
Partager

Les commentaires sont clos.