Les jeunes de la Mission Locale d’Insertion mobilisés pour l’environnement

Dans le cadre d'un projet d'insertion, les jeunes de la Mission Locale de Mèze ont été encadrés par l'association ARDAM durant un mois sur un projet de préservation de l'environnement. La LPO Hérault a accompagné le groupe sur quatre jours afin de les sensibiliser et de les impliquer pour la préservation de la biodiversité.
Alors qu'en 2015 un précédent groupe avait aménagé le site Naturel Protégé de la Conque de Mèze avec des nichoirs (afin de palier au manque de cavités sur le site) et équipé les volières de rééducation du Centre Régional de Sauvegarde de la faune Sauvage de la LPO Hérault, cette année, deux journées ont été dédiées à la création d'un hôtel à insectes, une matinée à l'aménagement de perchoirs pour les rapaces en soins au CRSFS de Villeveyrac et une après-midi à la pose d'abris à chiroptères sur l'écosite de Mèze.
L'hôtel à insectes a été entièrement réalisé par les jeunes. Les différents compartiments abriteront bourdons, osmies, coccinelles, chrysopes, perce-oreilles...
Cet hôtel a également une valeur pédagogique, pour sensibiliser les visiteurs sur les différents habitats de la petite faune qui peuvent être rencontrés sur le site.
En plus d'avoir contribué à aménager les espaces de soins du Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage, les jeunes ont bénéficié de la formation "secouristes de la nature" (identification et prévention des dangers pour la faune, apprentissage des premiers gestes de secours...)
Le parc pédagogique a été parcouru afin d'identifier les aménagements favorables à la faune pouvant être transposés sur le site de Mèze.
Enfin, les abris à chiroptères réalisés par un bénévole de la LPO ont été installés sur les bâtiments ne présentant pas d'espaces favorables au repos diurne de ces mammifères.
Afin de finaliser les aménagements favorables à la faune, un nichoir à Mésange a été installé ainsi qu'une mangeoire, et après avoir identifié les dangers pour la faune (un Coucou geai a malheureusement été retrouvé mort suite à une collision avec les vitres des bâtiments), une lettre sera rédigée à destination du propriétaire du site pour demander la pose de silhouettes anti-collisions.
L'après midi a également été l'occasion de réaliser l'inventaire des oiseaux présents sur la Conque (Flamants roses, Grande aigrette, Aigrette garzette...), les observations ont été transmises sur le site d'inventaire participatif faune-lr.org.
Les jeunes ont également pu échanger avec un représentant de la police rurale de la Communauté de Communes Nord Bassin de Thau qui intervient le cas échéant pour le respect de la réglementation du site naturel protégé que les jeunes ont aménagé durant un mois (aménagements de gestion de la fréquentation) et qu'ils ont inauguré le 24 février 2016 en présence d'élus locaux et des intervenants.
Partager

Les commentaires sont clos.