Le verre, un piège mortel pour la faune

Le 15 octobre dernier, l'unité de soins du Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage de Villeveyrac accueillait un Rougegorge familier victime d'une collision avec une baie vitrée. Ce type d'accueil est malheureusement très fréquent en centre de sauvegarde et la plus part du temps les animaux sont trouvés déjà morts sous les surfaces vitrées. Quand nous les trouvons vivants, les blessures internes n'étant pas visibles, nous croyons souvent que les oiseaux sont juste étourdis mais leur espérance de vie est ensuite très faible.

Pour remédier à cela, nous nous devons de sécuriser ces surfaces vitrées. Il n'y a pas de fatalité, tout le monde peut à son échelle mettre en place des moyens de protection.

Que ce soit sur des abris bus (verre sérigraphié), sur des bureaux (silhouettes anti-collisions, extinction des lumières la nuit..), des baies vitrées de logements privés (silhouettes anti-collisions, rideaux, dessins, bouquets de fleurs sèches...), les systèmes de manquent pas.

La LPO propose dans son catalogue 2017 toute une gamme de silhouettes anti-colisions par exemple : http://www.lpo-boutique.com/catalogue/jardin-d-oiseaux/protection/systemes-anti-collisions/.
Pour être véritablement efficaces, ces silhouettes ne doivent pas être disposées trop loin les unes des autres. On conseil de les positionner à une distance égale à une main, doigts écartés, sur l'ensemble de la surface vitrée et collées en extérieur. Les silhouettes repositionnables de couleurs claires sont plus efficaces.

Vous pouvez également réaliser vos silhouettes vous même avec du film repositionnable transparent vendu en magasin de loisirs créatifs, avec du protège livre ou de la peinture sur verre.

Quand on sait que les petits Rougegorges familiers qui arrivent dans notre département d'octobre à mars viennent de plus de 16 pays différents, nous avons la responsabilité de les accueillir dans les meilleurs conditions dans nos jardins où ils feront une halte migratoire ou resteront tout l'hiver à nous ravir de leur chant mélodieux.

Partager

Les commentaires sont clos.