Retour sur la sortie en mer

La sortie en mer proposée par la LPO Hérault et l'association Cap au Large (membres du réseau  CPIE-Bassin de Thau), initialement prévue pour les Journées Mondiales des Zones Humides, a finalement eu lieu ce samedi, du fait des mauvaises conditions météorologiques antérieures.

Sortie en mer © LPO Hérault (3)

Le voilier Laisse Dire au départ de Sète

Partis au large de Sète à bord du voilier Laisse Dire, quelques espèces marines nichant au bord des lagunes héraultaises ont pu être observées: Goéland leucophée bien sûr (Laridé le plus commun de la région), mais aussi Sterne caugek (dont les populations nicheuses françaises sont menacées, classées "vulnérables") et Mouette mélanocéphale, qui sont toutes deux intégrées dans le programme européen Life+ ENVOLL pour conserver les laro-limicoles méditerranéens.

Mouette mélanocéphale - Stéphane Michiels

Mouette mélanocéphale ©S. Michiels

Sortie en mer © LPO Hérault (6)

Le lido de Sète accueille depuis 2014 plus de 2000 couples de Sternes caugeks, soit près du tiers de la population française. Ces oiseaux hivernent sur les côtes du continent Africain, et ce sont principalement des oiseaux originaires de la mer Noire qui hivernent en Méditerranée et qui ont sûrement été observés lors de la sortie.

Des espèces pélagiques (qui vivent toute leur vie au large et ne viennent sur terre que pour nicher) ont également été aperçues à proximité du bateau: Fou de Bassan (dont les populations nicheuses françaises sont quasi menacées), Puffin yelkouan (dont les populations mondiales sont menacées, classées "vulnérables") et Pingouin torda (dont les populations nicheuses françaises sont en danger critique d'extinction).

En France, les populations nicheuses de Fou de Bassan sont localisées en Bretagne, avec quelques rares cas en Normandie et en PACA. Les individus observés en Méditerranée proviennent essentiellement du Nord de l'Europe.

Fou de Bassan - Nicolas Lagarde

Fou de Bassan ©N. Lagarde

Pingouin torda - Stéphane Michiels 2

Pingouin torda ©S. Michiels

Avec moins de 50 couples uniquement localisés en Bretagne, le Pingouin torda est l'un des oiseaux marins les plus menacés de France. Les pingouins observés en Méditerranée arrivent de Grande-Bretagne et d'Irlande en Hiver.

Le Puffin yelkouan est quant à lui endémique de Méditerranée, où il niche sur les îlots rocheux. En dehors de la reproduction, il peut parcourir de très longues distances et s'observe fréquemment dans le golfe du Lion.

Puffin yelkouan - Nicolas Lagarde

Puffin yelkouan ©N. Lagarde

Sortie en mer © LPO Hérault (2)

Sur le retour, les menaces pesant sur ces espèces (aujourd'hui toutes protégées) ont été détaillées afin de savoir comment mieux les sauvegarder. L'introduction de prédateurs sur les sites de nidification, le dérangement en période de reproduction, les marées noires et autres pollutions, la pêche intensive non sélective, l'artificialisation du littoral et sa pollution lumineuse… devraient par exemple être mieux maîtrisés.

Sortie en mer © LPO Hérault (7)

Enfin, les observations ont été saisies sur le site d'inventaire participatif faune-lr.org via l'application NaturaList afin d'enrichir la base de données naturalistes de la région.

A bientôt pour une prochaine escapade, et un grand merci à Stéphane et Nicolas pour leurs photos prises au cours de la sortie!

Pingouin torda - Stéphane Michiels

Pingouin torda ©S. Michiels

Sortie en mer © LPO Hérault (1)

Partager

Les commentaires sont clos.