Oiseaux

L’Hérault : terre d’accueil des oiseaux

Le Languedoc-Roussillon accueille 214 espèces d'oiseaux nicheurs (sur les 273 espèces nichant régulièrement en France, soit près de 80%) ainsi que 200 espèces hivernantes (sur les 246 répertoriées en France).  Au total, ce sont 347 espèces qui peuvent être observées sur l'ensemble de la région (données Faune-lr, 2012).

Sa position stratégique entre les continents africain et européen, son cordon littoral et son climat privilégié favorisent la présence, durant l'hiver, de nombreuses espèces.
Par ailleurs, ces oiseaux y trouvent des milieux variés (pleine mer, lidos, lagunes, roselières, garrigues, forêts, causses, falaises, plaines viticoles, landes de montagne...) qui explique cette richesse ainsi que le maintien de milieux "ouverts" grâce aux activités agricoles traditionnelles (pastoralisme et viticulture par exemple).

La pleine mer

En prenant le bateau (Ports de la Grande-Motte, Palavas, Sète, Agde...) et après quelques milles nautiques vous pourrez observer facilement toute l'année : Goéland leucophée et Mouette rieuse ; en Hiver et Printemps : Goéland brun et cendré, Mouette mélanocéphale, Fou de Bassan, Pingouin Torda, Grand cormoran, Grand labbe et Labbe parasite, Sterne Caugek et Pierregarin, Puffin Yelkouan...
La LPO Hérault propose chaque année une sortie en mer à la fin de l'Hiver, consultez l'agenda !

Le littoral

Entre lido et lagunes, sansouires et prés salés, roselières et robines, notre littoral accueille de très nombreux oiseaux d'eau.
En hivernage, vous pourrez observer des anatidés (Sarcelles d'hiver, Fuligules milouin ou morillon...) sur les réserves du Méjean ou du Bagnas par exemple ; en période de reproduction vous serez fascinés par les colonies de Mouette mélanocéphale, Goéland railleur, Sterne naine, pierregarin, hansel ou caugek, sur le lido des Aresquiers, salines de Villeneuve, Frontignan ou de Thau ; dans les roselières vous serez à l'affût de la Talève sultane, du Butor étoilé, du Héron pourpré... Au détour d'un pré, même en plein hiver, ne vous étonnez pas d'observer une Cigogne blanche !

Les garrigues

Dès le printemps, la garrigue prend vie : dans l'arrière pays du bassin de Thau par exemple, à partir du Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage à Villeveyrac, vous serez survolés par le Circaète-Jean-le-Blanc, le Busard cendré, le Faucon crécerellette. Les Pies-grièches méridionales et à tête rousse joueront à cache-cache dans les étendues de chênes kermes mais votre patience sera récompensée par l'observation des Fauvettes passerinette, orphée, à lunette et par le cri répétitif du Bruant proyer. Dès l'automne le calme revient, vous pourrez alors rechercher le Busard Saint-Martin en hivernage et entendre résonner le chant du Grand duc d'Europe dans les combes.

Les plaines viticoles

Elément structurant du territoire, la culture de la vigne a façonné les paysages et abrite une grande biodiversité. Du sommiérois au montpelliérain, du bitterrois au minervois, c'est le paradis des ornithologues.
Les oiseaux multicolores y passent : Rollier d'Europe, Huppe fasciée, Guêpier d'Europe, Pie grièche à poitrine rose. Les insolites Chevêche d'Athena pointent le bout du bec du haut d'un maset, l'Effraie des clochers squatte l'église du village, le Petit-duc scops se fait entendre perché dans son platane.
Rares en France, vous aurez peut-être la chance d'entendre le puissant chant de l'Outarde canepetière dans la friche ou surprendre l'énigmatique Oedicnème criard.

Les Causses

Encore paturées par quelques troupeaux ovins, ces vastes étendues karstiques sont des petites merveilles.
Sur le Causse de l'Hortus, de la Selle, de Bédarieux, d'Aumelas, du Larzac par exemple, vous surprendrez l'Aigle royal en chasse, les Vautour fauve, moine ou percnoptère en prospection alimentaire ou un vol de Craves à bec rouge ou Grands corbeaux.

Le Haut-Languedoc

Après avoir parcouru le karst blanc des Gorges de l'Hérault, le basalte noir du Mont St-Loup d'Agde, les ruffs rouges du lac du Salagou, faites une escapade dans le massif cristalin du Caroux dans le Parc Naturel régional du Haut-Languedoc !  
Vous longerez le torrent à l'affût du Cincle plongeur, remonterez la châtaigneraie sous les cris des Sitelles torchepot et découvrirez enfin ces vastes landes ou vous aurez peut-être la chance de croiser un Monticole de roche bien discret, un Pluvier guignard en étape migratoire, un Faucon hobereau de passage ou une famille de... Mouflon de méditerranée !
A la fin de l'été, du col de Sainte-Colombe ou de la Croix de Mounis au camp de migration de la LPO Hérault, vous serez émerveillés par le passage de Bondrées apivores, Milans noirs, Cigognes noires et Pigeons ramiers.
Découvrez le guide réalisé par le PNR et la LPO en français et en anglais.

Les falaises

Des majestueuses falaises de l'Hortus et du Pic St-Loup, en passant par les Gorges de l'Hérault, le massif du Thaurac, le cirque de Mourèze et jusqu'aux canyons du Minervois, nous sommes bien lotis au niveau des oiseaux rupestres !
En effet, notre département abrite encore quatre couples d'Aigles de Bonelli, un couple de Vautours percnoptères, on peut y voir le Faucon pélerin, le Monticole bleu, le Tichodrome échelette, l'Accenteur alpin ou encore le Martinet à ventre blanc ou l'Hirondelle rousseline !

 

Imprimer la liste des espèces nicheuses de notre département et retrouvez les périodes d'observations de ces espèces :

Partager
Share

Les commentaires sont clos.