L’éducation à l’environnement en pédagogie de projet

Depuis plusieurs années, Thau agglo a initié en partenariat avec l’Éducation Nationale, un programme d’éducation à l’environnement pour les écoles primaires du territoire. Son principe : fédérer les instituteurs, les associations spécialisées et les écoliers dans un projet éducatif mené en pédagogie de projet qui se nourrit toute l’année d’interventions, de sorties sur le terrain et de recherches menées en classe.

 

La pédagogie de projet est une pratique de pédagogie active qui permet de générer des apprentissages à travers la réalisation d'une production concrète.
Cette pédagogie permet aux élèves d'avancer dans l'apprentissage de l'autonomie, d'expérimenter la liberté de choisir, de suivre ses propres stratégies et d'augmenter son estime de soi surtout chez les élèves en difficulté.
La LPO Hérault avec d'autres associations membres du réseau CPIE du Bassin de Thau a à nouveau accompagné cette année une classe d'une école de Sète.
D'avril à juin, 10 rendez-vous avec les élèves et l'enseignante ont permis de découvrir le territoire, définir des thèmes de recherche, une problématique commune et ensuite d'investiguer en sortant de l'école, rencontrant des acteurs du territoire, observant l'environnement proche.
Une journée de restitution regroupant les 9 autres classes a permis à ces jeunes habitants du Bassin de Thau de présenter leurs découvertes à leurs camarades des communes voisines sous la forme d'un marché de connaissance et de présentations sur scène.

Première étape du projet : le recueil de représentation

Après que l'enseignante volontaire ait proposé ce projet long aux élèves, l'éducateur à l'environnement s'est présenté à la classe. Ce premier rendez-vous a permis de sensibiliser les élèves à cette démarche originale de découverte du territoire et du développement durable. Des petites activités artistiques ont permis d'évaluer la connaissance et les représentations des élèves sur leur environnement et de choisir en commun un lieu de découverte.
A ce moment du projet, les élèves, l'enseignant, l'accompagnateur, ignorent encore tout du thème qui rythmera les prochains mois passés ensemble.

 

Deuxième étape du projet : l'immersion

Pour cette "phase contact", les productions de la 1ère séance ont permis aux élèves de choisir une sortie sur le Mont St Clair, entre ville, garrigues, lagunes et mer. Les jeunes sétois ont été invités à observer leur environnement et à collecter des observations, objets, dessins, photos, témoignages.
Organisés en petits groupes, toutes les questions qu'ils pouvaient se poser ont été consignées.

 

 

Troisième étape : la phase rebond

Réunis après cette riche sortie, les idées fusent, les regroupements d'idées, les votes, les compromis, les argumentations... s’enchaînent.
Au final, un consensus est trouvé, ce ne sera pas le sujet des reptiles qui sera traité mais celui de la vie sur le "lido".
Les drôles de geckos trouvés dans le parc des pierres blanches les avaient pourtant bien intrigués, mais à quelques voix près, entre mer et lagune, la découverte de cette drôle de langue de sable qui s'étire entre un ancien volcan (le Mont St Loup d'Agde) et leur île singulière s'impose.

 

 

Quatrième étape : l'investigation

Répartis en groupes de travail autour de la problématique "comment préserver la vie sur le lido?" les équipes se fédèrent et se répartissent les taches.
- d'où vient le sable ? Rencontrons un géologue !
- A quoi servent les digues? Pourquoi la plage à côté de l'école est ré-ensablée? Écrivons aux gestionnaires !
- Quels sont les drôles de bestioles trouvées lors de notre dernière sortie ? Partons observer la faune et la flore
- ...

 

Cinquième étape : le bilan et la préparation de la restitution

Après 2 journées de sorties, des mails adressés, des invitations d'intervenants en classe... les groupes ont de la matière pour répondre à leurs questions.
- D'où vient le lido : l’origine du sable, la géologie du Bassin de Thau, le rôle des courants marins
- Qui habite sur le lido : les hommes, la faune, la flore.
- Quelles menaces pour le lido : la submersion marine, l'érosion du trait de côte
- Quelle avenir pour le lido : le rôle des digues, des brises lames, des boudins géotextiles, le recul stratégique
Et pourquoi ne pas y répondre sous forme de jeux ? Afin de restituer toutes les connaissances acquises, rien de plus amusant que de créer des activités pour les transmettre de manière ludique aux autres élèves !

 

 

Sixième étape : la restitution

Zou! tous dans le bus, sortons à nouveau de l'école mais cette fois pour rencontrer les élèves des communes voisines. Maquettes, posters, jeux de tables sont chargés et assemblés sur les grands stands de la salle de l'Aire de Frontignan. Les élèves animateurs en herbe sont prêts : le marché de connaissance démarre.
Une présentation du carnet de sciences sur scène un peu impressionnante, la journée passe vite en découvrant les stands des autres écoles et apprenant d’innombrables choses sur son territoire.

 

Enfin, un départ chacun chez soi, en ayant bien grandi en quelques mois, en étant conscient des enjeux de protection de notre environnement commun et certainement en se disant qu'on a un rôle à jouer et que les solutions seront trouvées tous ensembles.

Partager

Les commentaires sont clos.