Des Vers luisants et Lucioles au sein de votre Refuge LPO ?

Contrairement à ce que leur nom indique, les Vers luisants sont des insectes de l'ordre des Coléoptères, au même titre que les scarabées. Leur nom vient du fait que chez ces insectes, ce sont surtout les femelles et larves qui sont observées... et qui ont l'apparence d'un ver!

En effet, les femelles sont bien connues pour émettre une petite lumière depuis l'extrémité de leur abdomen. Ne pouvant pas voler, elles peuvent ainsi attirer les mâles qui eux en sont bien capables. Quant aux larves de vers luisants, elles sont très appréciées des jardiniers car elles sont de grosses prédatrices de limaces et d'escargots.

Il existe plusieurs espèces de cette famille des Lampyridés dont les plus connues sont le Ver luisant commun (Lampyris noctiluca) et la Luciole (Luciola lusitanica).

Malheureusement, à cause de l'utilisation croissante de pesticides et de la multiplication de l'éclairage artificiel en tout genre (on parle de pollution lumineuse) qui empêche les mâles de trouver les femelles, ces petites bêtes se font de plus en plus rares...

C'est pourquoi le CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) et le Groupe Associatif ESTUAIRE ont lancé l'an dernier l'Observatoire des Vers luisants et des Lucioles afin d'améliorer l'état des connaissances relatives aux différentes espèces de vers luisants (répartition, tendances des populations...). Pour mener à bien ce programme de sciences participatives, cet observatoire regroupe 167 partenaires dont fait partie la LPO Hérault.

Vous êtes totalement amateurs en matière de Vers luisants? Vous pouvez tout de même participer à l'enquête en signalant toute observation dans votre Refuge LPO de ver luisant "au sens large", sans forcément préciser l'espèce. Si vous n'avez pas de jardin, vous pouvez participer à une "mission spéciale" dans la nature près de chez vous.

Découvrez l'Observatoire.

Pour en savoir plus sur le Ver luisant, retrouvez sa page sur le super blog d'André Lequet.

Pour tout renseignement supplémentaire: thomas.marchal@lpo.fr

Partager

Les commentaires sont clos.