Communiqué de presse n°9 : déjà 16 oiseaux protégés victimes de la chasse

Cette année encore, la LPO déplore le tir d’oiseaux appartenant à des espèces protégées et lâchement abattus par des chasseurs.
Depuis le début de l'année 2017, 68 radios ont été réalisées sur des oiseaux blessés acheminés au Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage de Villeveyrac géré par la LPO Hérault et ont permis d'identifier 16 oiseaux protégés victimes de plombs de chasse (dont 8 hors période d’ouverture de la chasse…).
Parmi les victimes : six Buses variables, un Milan noir, un Épervier d’Europe, un Autour des palombes, un Faucon hobereau, deux Faucons crécerelles, un Circaète Jean-le-blanc (rapace se nourrissant essentiellement de reptiles), une Outarde canepetière (espèce rare faisant l’objet d’un Plan National d’Action), etc.
De fortes suspicions planent sur d'autres oiseaux : des traces de plombs dans les plumes, des blessures avec une entrée et une sortie. Toutefois, afin de pouvoir officiellement attribuer ces blessures à la chasse et en référer à l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, une preuve radiographique est nécessaire.
Malheureusement, sur tous ces animaux accueillis et victimes de graves blessures, seuls quatre oiseaux ont survécu : une Buse variable a pu être soignée et relâchée, un Autour des palombes, un Faucon hobereau et un Circaète-Jean-le-blanc sont eux toujours en soins (fractures).
Partager

Les commentaires sont clos.