Communiqué de presse n°7 : victime de son succès, le Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage lance un appel à la générosité

Depuis son ouverture en juin 2012, le centre de soins a accueilli plus de 10 200 animaux sauvages en détresse dont 90% d'oiseaux (environ 120 espèces allant du Roitelet pesant 5 grammes à l'imposant Vautour fauve de 2,70 mètres d'envergure) et 10% de petits mammifères ce qui le classe parmi les centres les plus importants de France.
Les causes d'arrivées sont assez diverses (dénichage, choc avec véhicule automobile, collision sur des vitres, botulisme, détention, prédation, chasse, braconnage, etc.).
Après avoir reçu les soins le temps nécessaire (parfois plusieurs semaines, voire plusieurs mois), une grande partie des pensionnaires est relâchée en milieu naturel et sans dépendance à l'homme.
Le centre réalise également une mission importante de médiation sur la faune sauvage. Il répond ainsi à plus de 3 000 appels par an, afin d'apporter à tous publics les informations relatives à la cohabitation avec la faune sauvage, la gestion des désagréments, de la salubrité et des nuisances éventuelles. Il s'inscrit comme un acteur de premier ordre dans la formation des professionnels à la gestion de la faune sauvage et dans le suivi des risques sanitaires.
 
Un véritable partenariat s'est instauré, au fil des ans, avec les Muséums d'Histoire naturelle, le CNRS, l'Université ou encore l'Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage. Il alimente ainsi d'importantes banques de données nécessaires à l'étude et la gestion de la faune.
Ces missions d'intérêt général sont réalisées en très grande partie sur fonds propres, grâce au soutien de bénévoles, de donateurs, de la LPO Hérault.
C'est pourquoi ses responsables envisagent une réduction importante de son activité dans le cas où ils ne trouveraient pas les fonds nécessaires pour équilibrer les comptes, pérenniser les postes actuels et recruter un salarié supplémentaire pour soutenir les deux soigneuses actuellement débordées par la charge de travail.
Compte tenu de son statut d'association à but non lucratif et du caractère d'intérêt général de son activité, les dons reçus par la LPO Hérault, de particuliers ou d'entreprises peuvent faire l'objet de la délivrance d'un reçu fiscal.
Pour tous renseignements : 04.67.78.76.24
Consultez :  la page de l'appel à dons
Télécharger : le communiqué de presse
Partager

Les commentaires sont clos.